AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 when the death come knocking out of love. (rosius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



Invité

MessageSujet: when the death come knocking out of love. (rosius)   Lun 11 Nov - 22:42

« ces miroirs qui nous font chavirer.
ces regards qui le font s'évader.
»

La nuit venait juste de tomber sur Londres. Le temps était déjà gris depuis quatorze heures mais cette fois-ci, on pouvait deviner la lune au loin. Scorpius avait le regard porté sur celle-ci, justement. Cela faisait bien trois heures que la confrérie s'était réunie afin d'élaborer un nouveau plan dont le jeune blond n'avait que faire. Toujours les mêmes sujets, toujours les mêmes attaques, toujours les mêmes conseils. On s'infiltre, on court les pieds dans le plat contre le cercle ou conte le gouvernement magique et pourtant, rien ne change, rien ne les effraye. Rien ne les fait trembler. Il serait temps que les choses prennent une plus grande ampleur, que le temps se décide enfin à faire bouger ces sorciers sensés être assoiffé de revanche. « Malfoy. » une voix dure et forte l'avait tiré de ses pensées. Il détourna la tête de la lune et se tourna vers l'assemblée. Tout le monde avait les yeux rivés sur lui et son point, qui serrait un objet tranchant. Scorpius posa à son tour les yeux sur sa main, maintenant pleine de sang. Il s'était énervé et blessé sans même s'en rendre compte. Blasé, il grogna et quitta la salle, laissant sa main saigner et le couteau plein de sang sur la table. Il savait bien que tous les regards l'avaient suivi jusqu'à la sortie. Peu importe. Ces réunions inutiles le soulaient. Point barre. Alors qu'il quittait la salle, une main le retint. « Tu ne nous aide pas en faisant ça. » Scorpius s'était arrêté, sans se retourner. Il avait les yeux rivés sur la main qui lui avait attrapé le bras. Sans même se soucier qui c'est, il attendit qu'elle se retire. Lorsque celle-ci lâcha enfin prise, le blond se retourna. « Lorsque vous vous déciderez à agir, vraiment. Appelez-moi. » Il quitta alors le repère de la confrérie, avec un air de dédain. Il s'avançait dans les rues sombres et quasiment vides des rues sombres qui entouraient le repère. Sa main saignait toujours, mais il s'en foutait. Cette blessure était un nouveau signe de sa peine et de son désire de faire bouger les choses. Alors qu'il marchait en direction de chez lui, Scorpius fut interpellé par un bruit strident. Non pas un cri, mais plutôt un étouffement. Il s'approcha, dégainant sa baguette avec rapidité et fluidité. La suite se passa très vite. Alors qu'une jeune femme était en l'air, la bouche entre ouverte et les yeux vides, deux sorciers en cape noire étaient en dessous, baguettes tendues vers elle. Ils avaient l'air de bien s'amuser et profitait bien sur du fait qu'elle soit sans défense. « Expelliarmus. » D'un coup sec, Scorpius avait attraper sa baguette et libérer les deux hommes de la leur. Il retint ensuite la jeune femme de se faire mal en tombant de sa hauteur. Effrayé par sa rapidité mais tout en rigolant, les deux hommes s'en allèrent. Leur tête n'était pas familières au jeune blond, mais ils étaient assez jeunes. Ils n'avaient sûrement encore aucune idée de ce qu'ils faisaient. Scorpius se rapprocha de la jeune femme qu'il avait reconnu depuis le moment même où son gémissement s'était fait entendre. Il l'aida à se relever. Doucement et précieusement. « Rose. » Il attendit qu'elle ouvre les yeux et s'assura qu'elle était assez consciente pour éviter sainte-mangouste. Il repoussa ses mèches rousses derrière ses oreilles. « Tu peux m'expliquer ce que tu fous là ? » Elle n'avait aucune raison valable de se promener dans les parages. Une Weasley dans le quartier des méchants. Et puis quoi encore ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 54
AVATAR : Jane Levy
CRÉDITS : nothern lights
BAGUETTE : Faite en bois de cerisier, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-cinq centimètres. Rigide, elle est prédisposée pour les enchantements.

MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   Mar 12 Nov - 0:01

Mais pourquoi j'étais venu ici ? Normalement j'étais venue ici pour me balader, respirer l'air frais et me changer les idées. Le chemin de traverse était sûrement le meilleur endroit pour se balader tranquillement et faire du lèche-vitrine. Au départ je marchais tranquillement, regardant les balais et également si quelques ouvrages pourraient m'intéresser. Puis j'ai vu alors un membre de la confrérie, oui je le reconnaissais, c'était un membre de la confrérie. Depuis le temps que je voulais l'attraper, il fallait que j'aille le voir, je me précipitais vers l'allée des embrumes. D'habitude ce n'est pas un quartier que je fréquente et il ne va pas falloir que je m'y attarde trop longtemps. Malheureusement je perdis sa trace, il transplana sans que je ne puisse rien faire. J'avais sans doute perdu mes réflexes. Je me retournais quand deux hommes étaient juste là avec des sourires mesquins et des regards cruels et sadiques. -Mais qu'est ce qu'une jolie rousse vient faire ici ? Tu t'es perdue en chemin dit l'homme de droite. Expelliarmus ! cria t-il. Je ne pu rien faire, j'étais désarmée et dans l'allée des embrumes personnes ne pourraient venir me sauver. Alors c'est comme ça, comme ça que va s'achever ma vie ? Non, car je ne m'avouais pas vaincu, je me précipitais sur l'homme qui tenait ma baguette. Mais il utilisa une formule de magie noire, je me retrouvais en l'air manquant d'air tout en suffocant. Il fallait que je me batte, je ne pouvais pas m'avouer vaincue. Mais plus les secondes passaient plus la respiration se faisait rare. J'allais mourir, mais j'entendis quelqu'un prononcer quelque chose. Je n'arrivais pas entendre clairement ce que cette personne disait, mais tout ce que je savais c'est que j'étais écroulée sur le sol et que je pouvais respirer. Mes paupières étaient fermés, mais je pouvais reconnaître cette voix. Oui c'était lui, il était là. « Rose. » « Scorpius. » répondis-je sur le même ton. Je sentis ses doigts prendre mes cheveux et les mettre derrière mes oreilles. Dans mon état normal je lui aurais demandé pourquoi il m'évitait, mais là je ne pouvais rien dire à part l'écouter. « Tu peux m'expliquer ce que tu fous là ? »  Un faible sourire s'étira sur mes lèvres. Poussant un long soupir, j'allais devoir me justifier sur le faite que je me trouve dans l'allée des embrumes. « Ne t'inquiète pas ce n'est pas si grave que ça, je suis encore vivante donc tout va bien. » dis-je faiblement. Malgré le faites que j'ai repris des forces, ce sortilège m'avait comme épuisé. « Mais la question ce n'est pas ce que je fais ici, c'est toi qu'est ce que tu fais ici ?  » J'étais inquiète, inquiète pour lui et pour ce qu'il faisait. J'avais peur, peur de le perdre et qu'un jour on m'annonce qu'il est mort. Malheureusement je devais faire avec, de toute façon je ne pense pas que Scorpius m'écoute un jour, et s'il le ferait alors ça ne serait pas Scorpius. « Scorpius, j'espère que ne t'es pas encore fourré dans une sale histoire ?  » Cela la faisait bien rire, elle qui disait à un Malfoy, même s'il lui répondait, il ne lui dirait jamais la vérité. Il esquiverait le sujet ou il me mentirait, mais est-ce que je peux lui en vouloir ? On a tous nos petits secrets, moi la première alors qui suis-je pour exiger la vérité aux autres ? Je continuais de contempler ses yeux avec mon faible sourire qui persistait. Qu'est ce que j'étais ignorante par moment, j'espérais qu'un jour je pourrais entretenir une amitié normale. Mais avec entre un Weasley et un Malfoy tout était compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   Mar 12 Nov - 0:23

« ces miroirs qui nous font chavirer.
ces regards qui le font s'évader.
»

Ce qu'il y avait entre Rose et Scorpius était indescriptible. Du moins, on ne pouvait pas mettre un seul mot dessus. Il en fallait forcément plus. Qu'on appelle ça ambiguë, ça ne l'est pas finalement. Jamais rien ne s'est officiellement passé. Qu'on appelle cela interdit, ce n'est pas non plus le cas. Du moins, pas vraiment. Indescriptible, dirons-nous. Tout comme ce qu'il se passe vraiment dans le coeur du jeune blond. Lorsqu'il la voit, lorsqu'il la touche, lorsqu'elle se retrouve en danger, tout le corps de Scorpius se tend, se fige, se fixe. Comme si le temps s'arrêtait, comme si la terre ne tournait plus. Son odeur, ses traits. Scorps en était fan. Mais pourtant, il se refusait catégoriquement à l'accepter. Pour lui, c'était impossible. Le gène problématique qui était en lui, celui qui le rendait fou d'une Weasley, était une anomalie qui s'en irait avec le temps. Du moins, c'est ce qu'il espérait. « Scorpius. » Sa voix sifflait dans les oreilles de Scorps. Ils échangèrent un regard bref, sans trop faire durer l'instant. Le jeune blond attrapa ensuite le bras de la jolie rousse, pour l'emmener dans un coin tranquille. Il connaissait cet endroit comme sa poche, et il espérait que ce n'était pas son cas. « Ne t'inquiète pas ce n'est pas si grave que ça, je suis encore vivante donc tout va bien. » Choqué par son attitude détendu, Scorps la lâcha et recula d'un pas. Sans sourire, sans même avoir une expression sur le visage, le jeune Malfoy ne comprenait pas. Mais que faisait-elle ici ? « Mais la question ce n'est pas ce que je fais ici, c'est toi qu'est ce que tu fais ici ? » Toujours sans expression, Scorpius se cru dans un rêve. Ne se doutait-elle vraiment pas qu'il avait pour but de se venger ? Le faisait-elle exprès de poser ce genre de questions. Et bon sang, c'était quand même beaucoup moins effrayant de voir un ancien Serpentard dans cette rue, qu'une ancienne Gryffondor sage comme une image. Même la rue n'avait pas l'air de l'accepter, son teint était si terne dans ces rues. « Scorpius, j'espère que ne t'es pas encore fourré dans une sale histoire ? » Le jeune blond savait qu'il n'était dans aucune histoire. Enfin ... Disons qu'il y était mais c'était lui qui avait tout commencé. Cependant, elle n'avait pas à savoir ça. Surtout si c'était pour aller le répéter à toute sa famille de gentils. « Je suis ici par ordre du ministère. » Ce n'était pas complètement faux, des affaires et règlements de compte avait eu lieux ici, Malfoy avait été envoyé pour enquêter. Et c'était son métier qui l'y obligeait. L'excuse de connaître les lieux par coeur semblait parfaitement adéquate du coup. Mais cette affaire datait de la semaine dernière déjà, mais ça, Rose ne pouvait le savoir. « Mais n'essaye pas d'éviter ma question. Dis moi ce que tu fais ici. » Scorpius était assez énervé. Jamais sa venue n'aurait du arriver. Elle aurait pu ne jamais repartir. C'était tellement dangereux, surtout pur une jolie rousse comme elle. Et d'autant plus qu'il semblerait que les Weasley ait fait le monopole des roux puisqu'ils le sont tous. Et ici, les Weasley, il n'y en a pas beaucoup qui sont vraiment aimé. Non pas qu'ils soient craints, mais plutôt activement attendus. Scorpius regarda une nouvelle fois autour de lui. Personne ne passait. Mais ça ne durerait pas. La confrérie ne devait pas le voir avec elle, jamais.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 54
AVATAR : Jane Levy
CRÉDITS : nothern lights
BAGUETTE : Faite en bois de cerisier, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-cinq centimètres. Rigide, elle est prédisposée pour les enchantements.

MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   Mar 12 Nov - 0:58

Au fond de moi je savais, je savais ce qu'il faisait et pourquoi il le faisait. Mais j'essayais de me dire qu'il n'était pas dans la confrérie. Je sais que ce n'est pas vraiment bien de se voiler la face et de vivre dans un pays imaginaire. Tout le monde pourrait vivre heureux, il n'y aurait pas de guerres, de morts, de personnes déchirés et détruites. Mais ça c'était un monde imaginaire et nous sommes dans le monde réel. Donc cela ne pourra jamais arriver, j'étais toujours en train de le fixer, il allait me dire ce qu'il faisait ici, peut-être pas la vérité, mais j'avais hâte de savoir quel mensonge il allait inventer. « « Je suis ici par ordre du ministère. » Par ordre du ministère il était venu dans l'allée dans embrumes. On va dire que ça passe et que de toute façon je n'irais pas enquêter. Déjà ça sera très difficile de le croiser une nouvelle fois, nos conversations se faisaient de plus en plus rares. Alors quand j'en avais une avec lui, j'essayais d'en profiter et de ne pas me quereller avec lui. « Mais n'essaye pas d'éviter ma question. Dis moi ce que tu fais ici. » Scorpius avait l'air un peu sur les nerfs. Mais Rose ignora ce léger détail. « J'ai cru voir un membre de la confrérie et je voulais le poursuivre. Voilà t'es content ? » Je n'avais pas de raison de lui mentir. Pourquoi lui cacher ça, par peur ? Non de toute façon on voulait sûrement ma tête. J'étais une Weasley après tout, mes parents sont Hermione et Ron Weasley. Ils sont la causes de la Purge, de la mort et de l'extinction des sangs-purs. C'était parfaitement logique qu'on veuille me tuer pour faire souffrir les Weasley. Mais je ne suis pas n'importe qui, et si quelqu'un s'en prend à moi il faudra y aller fort pour me tuer. Je ne suis pas une Weasley pour rien et j'ai hérité des qualités de ma mère, ce qui me laisse un avantage, oui j'aime penser que je suis plus puissant que la confrérie. Mais je sais également que si je suis seule contre trois personnes je mourrais à moins d'être une pro en duel, ce qui n'est pas vraiment le cas. La preuve, là je m'étais faite avoir comme une débutante ! « Sinon ça me fait plaisir de te revoir. » Et un nouveau sourire s'étira sur mon visage, j'arrêtais d'esquiver son regard pour le plonger dans le siens. Ses yeux étaient si beaux, son visage était celui d'un ange et ses cheveux blonds ... Rose reprend toi me dis-je, il faut que j'arrête de fantasmer sur un Malfoy ! Je sais que même si un jour j'aurais une infime chance avec Scorpius cela ne marcherait pas. Notre relation serait trop compliquée, trop mystérieuse. « Scorpius, pourquoi ... pourquoi tu m'évites ? Pourquoi tu refuses à me parler ? J'ai fais quelque chose de mal ? » Le contact était rompu et il ne pourra pas dire que c'est de ma faute, je faisais tout pour le contacter et lui parler, mais il m'évitait. Et parfois je me demandais ce que j'avais fais ? La réponse je l'avais, parce que je m'appelais Rose Weasley et Rose Weasley ne pouvait pas fréquenter Scorpius Malfoy. C'était impossible, inimaginable, mais pourtant vrai. Malgré tout je ne pouvais pas me passer de la compagnie de Scorpius, il pourrait me dire toutes les insultes au monde je serais toujours prête à l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   Mar 12 Nov - 2:06

« ces miroirs qui nous font chavirer.
ces regards qui le font s'évader.
»

Plus les choses étaient simples, moins Scorpius les trouvait intéressantes. Depuis longtemps maintenant, il avait appris à ne jamais se contenter du plus simple, du plus pratique. Au contraire même, il rendait toute situation bien plus compliqué. Cependant, Rose était l’énigme de sa vie qu'il désirait rendre plus simple. Désirant plus que tout la voir disparaître à jamais, il n'y arrivait cependant pas. Alors qu'elle était en face de lui, qu'elle venait de se faire torturer par deux idiots et qu'elle aurait pu y rester si Scorpius n'était pas sortis du repère à temps. Oui, il en avait le coeur serré. Oui, il aurait préféré qu'elle reste auprès des Potter, des Weasley. Il était sur qu'elle était en sécurité, au moins. « J'ai cru voir un membre de la confrérie et je voulais le poursuivre. Voilà t'es content ? » Lorsque ses lèvres prononcèrent le mot confrérie, Scorpius leva la tête comme un chien de garde. Il répondit tout de même calmement mais bouillonnait à l'intérieur. « Comment ça, tu as cru voir ? Tu connais des gens de la confrérie toi ? » Comment était-elle au courant de tout cela. Certes, les gentils comme elle et ses frères et soeurs devaient être au courant que quelque chose se trâmait, puisque de toute façon, y'a toujours les méchants vs les gentils mais Scorpius ne les pensait pas si ... avancé dans leur recherche. Et surtout, comment pouvait-elle déjà connaître leur tête ? Une fois de plus, le jeune blond fut agacé d'avoir entendu ça. Son groupe était faible et allait se faire dévorer. Il comptait sur l'effet de surprise mais à cause de certains, rien n'allait se passer comme il l'aurait voulu. Scorpius serra les poings, se souvenant alors qu'il avait une grosse blessure. Il la regarda discrètement, ça saignait quasiment plus mais une douleur se faisait ressentir. Il serra de nouveau, comme pour se punir. « Sinon ça me fait plaisir de te revoir. » Rose n'avait pas baissé les bras. Alors qu'elle aurait du transplaner déjà y'a bien longtemps, la jolie rousse était toujours là. Et en plus, elle se permettait des phrases qu'elle n'avait pas le droit de dire. Une fois de plus, leurs regards se croisèrent. Les genoux de Malfoy flanchèrent quelque peu, des frissons parcoururent ses épaules et sa poitrine. Il était faible et avide envers elle, et c'était mauvais. « Rose, est ce que tu te rends compte à quel point c'est dangereux ici ? Promets moi de ne jamais y remettre les pieds. » Ignorant sa remarque, il s'était approché pour être sur qu'elle comprenne bien son message. Certains n'hésiterait pas une seule seconde avant de la tuer. Ils n'étaient pas tous comme Scorpius par rapport à elle. Il fallait qu'elle soit prudente. « Scorpius, pourquoi ... pourquoi tu m'évites ? Pourquoi tu refuses à me parler ? J'ai fais quelque chose de mal ? » Ce fut comme un coup porté à la poitrine. Scorps ne savait pas quoi ajouter, quoi répondre tout simplement d'ailleurs. Il pensait qu'elle savait, qu'elle se tairait parce qu'elle savait qu'il ne pouvait pas lui parler. Mais après tout, comment pouvait-elle savoir ? Hein ? Aucun indice n'avait été lâché. « Je ne t'évite pas. La situation est compliquée ces derniers temps, c'est tout. » Il recula d'un pas, comme pour qu'elle comprenne qu'ils se devaient de s'éloigner l'un de l'autre. Ils ne venaient pas du même monde, et ne le seraient jamais. C'était aussi simple que cela.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 54
AVATAR : Jane Levy
CRÉDITS : nothern lights
BAGUETTE : Faite en bois de cerisier, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-cinq centimètres. Rigide, elle est prédisposée pour les enchantements.

MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   Mar 12 Nov - 7:07

Mais à quoi bon promettre ? A quoi bon promettre en sachant pertinemment que je ne respecterais pas cette promesse. Je ne pourrais jamais dire que je ne viendrais plus dans l'allée des embrumes, ce n'est sûrement pas la dernière fois que j'y viendrais. Si je pense voir quelqu'un de suspect alors je foncerais en direction pour m'en occuper personnellement. « Scorpius je ne suis pas bête et toi non plus. Tu sais ce qu'il se passe en ce moment, et c'est compliqué comme tu le dis si bien. Mais je pense avoir des noms, du moins je le crois. Et une promesse ? Qu'est ce que c'est une promesse ? Toi est-ce que tu tiens tes promesses ?» Et là pour une fois j'étais sûr d'avoir raison. En faite je ne savais même pas, je pensais reconnaître quelques personnes. Mais je ne pouvais rien dire à Scorpius, parce que j'avais des doutes. J'avais des doutes sur lui, mais je ne voulais pas lui dire. Et si je me trompais ? Déjà que notre relation n'était pas normal, là elle ne le serait plus du tout. De toute façon elle ne l'a jamais été et elle ne le sera jamais. Je le sentais partir, se reculer, comme ci il ne voulait pas continuer à me parler. « Je ne t'évite pas. La situation est compliquée ces derniers temps, c'est tout. » Non il ne m'évitait pas. Parfois je me demandais pour qui il me prenait, pourquoi me mentir, j'avais vraiment une tête pour se moquer de moi ? Mais non je ne devais pas m'énerver, je devais être compréhensive comme toujours. Dix années que j'essayais de comprendre la souffrance de Scorpius. Dix années, c'est long me direz-vous ? Mais cela l'est encore plus pour moi, j'ai toujours espéré qu'un rapprochement puisse un jour se faire, mais il n'a jamais eu lieu. Même pas ne serais-ce qu'une amitié entre nous. C'était tellement étrange qu'on ne pouvait pas qualifier cela d'amitié, c'était tout bonnement inqualifiable. « Tu sais Scorpius tu peux me faire confiance à moi aussi. Je suis peut-être une Weasley, mais je ne dirais jamais rien. Jamais rien qui puisse te blesser. » Je me rapprochais de lui pour creuser l'écart qu'il y avait entre nous. Pour lui faire voir, voir que j'étais là avec lui et que je le soutiendrais à jamais. Ma famille, je ne voulais pas y penser, mais Scorpius était tellement important pour moi. Il prenait une grande importance dans mon esprit et il occupait souvent mes pensées. Parfois j'aimerais le chasser et l'oublier, mais est-ce que ma vie serait aussi palpitante si il n'aurait pas existé ? Sans doute que non. Je passais une main dans mes cheveux roux qui étaient juste devant mes yeux. Plus je le contemplais, plus mon coeur battait la chamade, c'est à ce moment là que je déviais mon regard. Je sentais que le rouge me montait aux joues et il ne fallait pas voir ça. Je touchais mes cheveux nerveusement, tout en regardant le ciel. Un silence c'était installé entre nous. Quand est-ce qu'on arrêtera de faire ça ? De se dire qu'on pourra jamais se fréquenter ? Et si je ne serais pas une Weasley je suis sûr que tout serait simple et sans problème dis-je en soupirant. Pendant quelques minutes je regrattais mon nom de famille. Moi qui en avait toujours été très fière, mais là à cette instant j'aurais préféré m'appeler n'importe quoi ou n'importe comment sauf Weasley. Tout cela aurait pu être plus simple avec Scorpius ? Je me posais des milliards de questions alors que de se dire et si, et si ne servait à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   Mar 12 Nov - 10:51

« ces miroirs qui nous font chavirer.
ces regards qui le font s'évader.
»

Le jeune blond n'avait jamais dévoilé ses sentiments à personne. Ni à sa mère, ni à son père, ni à aucun de ses amis proches. Il aurait pu, ce n'était pas les occasions qui manquaient. Ses deux meilleures amies depuis la première année à Poudlard, il était tout de même assez compliqué de ne pas les aimer. Certes, il les aimait mais il ne leur avait jamais dit. Elles le savaient d'ailleurs, mais tout de même, jamais il ne se serait permis de leur avouer. Et puis quoi encore. Alors lorsqu'il se retrouvait devant Rose, ce n'était pas bien différent. Ce qui ressentait pour elle n'était pas autorisé, n'était pas conseillé, ni même pensable. Alors à quoi bon ? A quoi bon se faire du mal, à l'un, à l'autre ? Pourquoi ne pas juste essayer de vivre une vie plutôt tranquille, sans encombres, sans prise de tête. Scorps se prenait largement assez la tête comme ça. Ses histoires familiales étaient largement assez compliquées. Il n'avait pas le temps de se préoccuper d'autre chose, vraiment pas. « Scorpius je ne suis pas bête et toi non plus. Tu sais ce qu'il se passe en ce moment, et c'est compliqué comme tu le dis si bien. Mais je pense avoir des noms, du moins je le crois. Et une promesse ? Qu'est ce que c'est une promesse ? Toi est-ce que tu tiens tes promesses ? » Scorpius n'en croyait pas ses oreilles. Comment était-il possible qu'elle connaisse des noms de la confrérie. Une taupe faisait-elle partie de leur rang ? Ils étaient restés tellement discrets. Certes, elle n'était pas idiote. Loin de là. Et quant à ces histoires de promesses, en effet, jamais Scorpius ne serait capable de faire ce genre de serment à Rose. Leur relation est tellement éphémère, tellement fictive que jamais il ne pourrait se permettre ce genre de chose. Il se devait de faire passer sa vengeance avant tout. « Tu sais Scorpius tu peux me faire confiance à moi aussi. Je suis peut-être une Weasley, mais je ne dirais jamais rien. Jamais rien qui puisse te blesser. » Scorpius recula. Là, elle devenait beaucoup trop proche, beaucoup trop entreprenante et c'était étrange et même malvenu. Scorpius ne savait trop comment réagir et il se demandait même si c'était une bonne idée de se rapprocher autant de Rose. Ce pouvait être dangereux, vraiment. « Quand est-ce qu'on arrêtera de faire ça ? De se dire qu'on pourra jamais se fréquenter ? Et si je ne serais pas une Weasley je suis sûr que tout serait simple et sans problème. » Pour le coup, Scorpius baissa la tête. Le fait que la jeune rousse avoue à voix haute ce qu'ils s'étaient jurés secrètement de ne jamais s'avouer le rendit vraiment vulnérable. Il n'avait aucune idée de quoi répondre et se sentit désarmé. « Je .. je ne sais pas de quoi tu parles. enfin, qu'est ce qu'il te prend ? » Scorpius avait envie de transplaner ou alors de s'assurer par un moyen quelconque que c'était bien elle. Rose et lui, c'était une histoire discrète et pleine de sous entendu. Là, c'était tellement cru et tellement ouvert. Jamais ils n'avaient été comme ça auparavant et pour le coup, Scorps était vraiment effrayé.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 54
AVATAR : Jane Levy
CRÉDITS : nothern lights
BAGUETTE : Faite en bois de cerisier, elle contient un crin de licorne et mesure vingt-cinq centimètres. Rigide, elle est prédisposée pour les enchantements.

MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   Mar 12 Nov - 11:20

Je m'enfonçais, à chaque phrase que je prononçais je disais n'importe quoi. Peut-être sur le coup de la colère ? Non ce n'était pas mon genre, c'était juste parce que le sortilège devait me laisser dire n'importe quoi. Il fallait que j'arrête ça tout de suite, de dire des phrases qui n'avaient pas de sens. Je parlais, je parlais pour rien dire et je devais arrêter ça tout de suite. « Je .. je ne sais pas de quoi tu parles. enfin, qu'est ce qu'il te prend ? » Oui il avait raison, qu'est ce qui me prend de dire ça ? Je perds la tête ou quoi ? Je devais reprendre ma place, faire comme ci rien ne c'était passé. Je ne pouvais me permettre aucun écart. « Je pense que le sortilège me fait dire n'importe quoi » dis-je calmement. Fuir ? C'était sans doute la meilleure chose à faire, j'avais été trop loin, j'avais dis des choses que personne ne devait attendre. Scorpius, il était sûrement quelqu'un de bien au fond, ça j'en suis sûr et mon but et qu'il soit un type bien. Qu'il puisse tout oublier et repartir à zéro, je ne le regardais même plus. A la fois dégoûtée, complexée, enfin ce n'était pas forcément des émotions positives. « Je .. je voulais juste te dire merci, merci de m'avoir sauvé » dis-je toujours aussi calmement. C'était la moindre des choses de remercier quelqu'un qui vous a sauvé la vie, aintenant une deuxième chose, je devais fuir ou continuer de lui parler ? D'essayer de le convaincre que ce n'est pas grave que tout ira bien. Mais après tout je ne suis pas sa mère, je peux juste essayer de le mettre dans le droit de chemin, le faire je ne sais pas si j'y arriverais. J'en ai envie, mais après réussir c'est vraiment une autre histoire. Je peux juste tenter et regarder si ça va arriver, ce qui est sûr c'est que jamais je n'abandonnerais. Le calme avait repris place entre nous deux et cette fois ci je n'avais pas l'envie de le rompre. Je n'avais plus rien à lui dire, à quoi bon, juste m'enfoncer encore plus. Peut-être avais-je trop bu d'hydromel lorsque je suis passé sur le chemin de traverse. Je ne sais pas, je ne me sens pas très bien et une boule prenait place dans mon ventre. J'étais très mal à l'aise, je ne pouvais plus rien dire, plus lui parler, plus le regarder. Sens sentiments envers Scorpius était fort, très fort, de l'amour ? Non, c'était plus étrange et plus complexe que cela. De plus ma famille était entre les deux, avant tout j'étais une Weasley non ? Je devais être du côté des gentils et me battre contre les méchants. C'est comme ça dans une histoire normalement ? Ensuite ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants vient se placer dans la dernière phrase du livre. Oh, mais si cela serait si simple s'il n'y avait pas Scorpius. C'était comme le point noir qui venait s'afficher sur un tableau vierge et blanc. Mais cela restait tout de même Scorpius et ça je ne pouvais pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: when the death come knocking out of love. (rosius)   

Revenir en haut Aller en bas
 

when the death come knocking out of love. (rosius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF LOVE AND WAR. :: LONDRES : CAPITALE MOLDUE ET SORCIÈRE :: KNOCKTURN ALLEY-