AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



Invité

MessageSujet: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 2:49




Gabrielle Delacour
La vie est une épreuve brutale, mais on apprend. Mon dieu, comme on apprend.


› NOM : Delacour. Doux nom rappelant les origines françaises de la famille de la jeune femme. Ignorant est celui qui ne sait pas qui sont les Delacour, famille connue pour avoir comptée des vélanes parmi ses rangs et surtout de fervents défenseurs de l'ordre du phoenix en temps obscurs. Patronyme bien souvent associé à Fleur, soeur aînée de la famille française. › PRÉNOMS : Les prénoms de la jeune femme sont tous deux des hommages: l'un à sa défunte tante et l'autre à sa grand-mère. Ainsi, Gabrielle était donc le prénom de la soeur de son père, tandis que Céline était celui de sa grand-mère maternelle avec qui elle partageait une relation assez fusionnelle. › AGE : Quarante sept ans, elle se sent terriblement vieille. › DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Née lors d'une froide soirée de Décembre, le vingt et un, plus précisément en 1981. › STATUT :Elle a été mariée durant quelques années avant de passer au statu de veuve. Longtemps, elle a pensé ne pouvoir aimer nul autre que son défunt époux. › STATUT DU SANG : Ayant du sang de vélane coulant dans ses veines, cela fait de la Delacour une sang mêlée. › ORIENTATION SEXUELLE : Elle n'a jamais été qu'avec des hommes. › MÉTIER : Cela fait maintenant un bon nombre d'années que la jeune Delacour possède un salon de thé assez réputé dans la belle ville qu'est Londres › BAGUETTE : Faite en bois d'érable, on retrouve bien là Gabrielle : destinée aux voyages, à l'ambition et à l'exploration. C'est un bois réputé pour son prestige social et il faut dire que la Delacour en a toujours été particulièrement fière. Possédant un cheveux de vélane, elle mesure trente centimètres tout ronds et se trouve être particulièrement fine et rigide. › MAISON A POUDLARD : Aucune. Elle a fait toute sa scolarité à Beauxbâtons › PATRONUS :  Gabrielle n'a jamais eu de difficulté à faire apparaître son patronus qui prend la forme d'une gazelle. › EPOUVANTARD :  On ne va pas se leurrer, Gabrielle ne fait pas dans l'original question épouvantard. Ce dernier prend la forme du corps inerte de ses deux enfants. › CREDIT : Frenchadicted

› UN SORT : Protego. › UNE POTION : Le véritaserum › UN OUVRAGE : Les contes de Beedle le Barde › UNE PLACE AU QUIDDITCH : Batteur › UN MOYEN DE TRANSPORT MAGIQUE : Le transplanage › UN MAGE CELEBRE : Merlin. › UNE PERIODE DE L'HISTOIRE :Première guerre sorcière. › UNE CREATURE MAGIQUE : Un hippogriffe.

› pseudo : Bitchplease › prénom : Emeline › âge : 18 balais › fréquence de connexion : 6/7j › personnage : Personnage de la saga. › groupe : Le nouvel ordre.› commentaire ? :  



Dernière édition par Gabrielle Delacour le Lun 11 Nov - 9:32, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 2:49




a new age
listen to my story

Cette partie est la plus importante. C'est ici que vous développerez réellement votre personnage. Mais avant de le faire vous devrez remplit une première partie qui est celle-ci : les tics/manies/infos importantes et insolites sur votre personnage. Un résumé, si vous voulez, de ce qui est censé venir par la suite. Nous vous conseillons de remplir cette partie assez rapidement si jamais vous voulez des liens avant de commencer votre histoire car c'est celle-ci qui aidera le plus les autres membres à comprendre votre personnage sans devoir lire l'histoire. Ce texte ne doit pas être très long.


« Que peut bien faire une jeune femme aussi jolie que vous seule ? » La jeune blonde releva le regard en direction du jeune homme lui faisant face et haussa délicatement un sourcil. Discrètement, elle jeta un regard à sa droite, puis à sa gauche, pensant dans un premier temps que l'homme s'adressait à une autre personne. Non seulement, elle était seule dans le parc à plusieurs mètres à la ronde, mais en plus, il la regardait droit dans les yeux. Se redressant, elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille et laissa un sourire narquois se dessiner sur ses lèvres. « Et moi qui pensais que les anglais était nettement plus beaux parleurs que les Français, je me suis trompée. » Son interlocuteur posa sa main au niveau de son cœur et prit un air choqué avant de baisser le regard durant quelques secondes, puis de le relever. « Vous n'avez pas répondu à ma question. » Gabrielle laissa échapper un léger rire d'entre ses fines lèvres et se sentit rougir, tandis qu'elle haussait délicatement les épaules en guise de réponse. D'un geste, le jeune homme désigna la place libre sur le banc à côté de la blonde qui se poussa légèrement, pendant qu'il venait s'installer à ses côtés. Il lui tendit la main droite qu'elle regarda pendant quelques secondes, hésitante avant de la serrer. « Aaron Connor et vous m'avez dit être.. ? » Gabrielle leva les yeux au ciel avec amusement, puis reposa son regard sur Aaron qui garda sa main dans la sienne un peu trop longtemps. Elle lui lança une nouvelle fois un regard amusé, tandis qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres. « Je ne vous ai rien dit du tout. » Elle marqua une courte pause et son interlocuteur fit la moue jusqu'à ce qu'elle lève à nouveau les yeux au ciel. « Gabrielle. Je m'appelle Gabrielle Delacour. » Le jeune homme arqua un sourcil, visiblement étonné parce que venais lui annoncer la blonde qui lui lança un regard interrogateur. « Delacour. Comme Fleur Delacour, la française ayant épousé un Weasley ? »


Gabrielle jeta un rapide coup d’œil par la fenêtre de son appartement donnant vue sur l'une des nombreuses rues londoniennes. Cette dernière était bercée par les lampadaires sous la masse de flocons tombant du ciel, la blonde se figea apercevant le visage de son petit ami se dessiner en face du bâtiment. Elle se détourna de la vitre et se dirigea vers la porte d'entrée qu'elle ouvrit, s'appuyant contre l'embrasure. La silhouette d'Aaron se dessina finalement dans la cage d'escaliers et une fois à la hauteur de la jeune femme, il la prit dans ses bras et l'embrassa longuement, comme s'ils ne s'étaient plus vu depuis une éternité. « Attends, je ... » Doucement elle posa ses mains sur son torse et le repoussa avant de rentrer dans l'appartement où Aaron la suivit, fermant la porte derrière lui. « Quoi, qu'est-ce qui se passe ? Rien de grave, j'espère ? » Gabrielle pinça ses lèvres et resta muette durant quelques instants avant de secouer négativement la tête afin de le rassurer. « Non, je... Non. » Elle se stoppa d'elle-même tandis qu'il s'approchait d'elle, lui attrapant la main, il la tira dans sa direction. Posant ses yeux bleus ciel sur lui, elle se mordit la lèvre afin d'enfin se prononcer. « Je suis enceinte, Aaron. » Pendant une infime seconde, le visage du jeune homme trahit son étonnement. Ou peut-être était-ce de la perplexité, Gabrielle ne réussit pas à l'identifier. « Et c'est de ça dont tu avais peur de me parler ? Mais Gaby, c'est fabuleux ! » Il posa ses deux mains sur les joues de la jeune fille et l'embrassa à nouveau avant de la serrer dans ses bras.


Gabrielle se leva de son lit et se positionna devant la baie vitrée de la maison qu'elle avait achetée cinq ans auparavant et posa son front contre le verre en fermant les yeux et en laissant un soupire lui échapper. Trois coups se firent entendre, signalant qu'on frappait à la porte de sa chambre, mais elle ne réagit pas. « Gaby ? » L'interpellée ne daigna même pas tourner la tête en direction de sa sœur aînée qui se stoppa à quelques mètres d'elle, certainement indécise quant-au fait de la laisser seule ou la réconforter. « Où sont les enfants ? » Demanda-t-elle d'une voix tellement plaintive que l'idée de se frapper la tête contre la vitre lui traversa l'esprit tant elle se fit pitié à elle-même. Fleur s'approcha encore de quelques pas et cette fois-ci, Gabrielle détourna ses yeux bleus emplis de douleur dans sa direction. « Ginny s'en charge aujourd'hui et Bill s'en occupera demain. » Finit-elle par répondre, tandis que la cadette grimaçait, refoulant un sanglot. Fleur prit la main de sa jeune soeur dans la sienne, puis l'attira en direction du lit où elle la poussa avec délicatesse. Gabrielle s'y laissa tomber, tout comme son aînée et finit par se blottir dans les bras de cette dernière. « Gaby... Tu n'as pas pleuré une seule fois. Tu sais bien que tu as le droit de te laisser aller, de temps à autres, pas vrai ? Je veux dire... » Mais Fleur se stoppa dans son élan et soupira, caressant doucement la chevelure dorée de sa jeune soeur. Elle laissa échapper un soupire plaintif mêlé à un sanglot, tandis que son aînée se redressait afin de se mettre en position assise et Gabrielle posa aussitôt sa tête sur ses genoux. « Il était là hier soir, dans le lit, avec moi... Et les enfants. Mon dieu, Pénélope est si jeune ... » Fleur enroula l'une de ses mèches de cheveux autour de son fin doigt avant de soupirer. « Je sais... Je suis tellement désolée Gaby, pour tout ça.. Tu ne le mérites pas. » La jeune femme ferma les yeux, tandis que des larmes coulaient sur ses joues en silence. Son cœur était tellement serré qu'elle avait l'impression qu'elle allait étouffer à tout instant ou du moins que sa cage thoracique allait exploser. Et finalement, s'apercevant qu'elle était définitivement seule en compagnie de sa soeur, Gabrielle laissa un premier sanglot lui échapper, très vite suivi d'un deuxième, d'un troisième et ainsi de suite, tous plus incontrôlables les un que les autres.


Les mois défilaient à une telle rapidité qu'une année entière s'était écoulée et peu à peu, Gabrielle se remettait difficilement de la disparition de son conjoint. Elle avait réussi à s'arrêter de pleurer chaque nuit, avait repris des activités normales et avait même ouvert un salon de thé qui petit à petit connaissait à se faire connaître. « Maman, maman, MAMAN ? » La jeune blonde en passant par le salon attrapa avec rapidité la baguette magique avec laquelle son fils aîné était occupé à jouer et lui lança un regard lourd de sous-entendus, si bien qu'il baissa le regard. Puis, telle une tornade, Pénélope la cadette déboula dans la pièce et se heurta à sa génitrice qui la rattrapa de justesse avant qu'elle ne tombe en arrière et atterrisse sur ses fesses. « Maman, qui c'est ça ? » L'interpellée posa à peine le regard sur le cadre que lui montra sa petite fille qu'elle le détourna, comme si l'objet lui avait brûlé les yeux. « C'est ton père, mon ange. » Derrière elle, le grand-frère de la petite fille leva les yeux au ciel et soupira tandis que Gabrielle lui lançait un regard noir. Ce dernier croisa les bras se mit à râler entre ses dents. « Mais maman, tu lui as déjà dis au moins cent fois ! » La jeune femme inclina légèrement la tête avant de reprendre délicatement le cadre des mains de sa petite fille qui fronça les sourcils. « Sois moins dure avec elle, tu veux ? Elle n'a que... » Le petit garçon balaya les paroles de sa mère d'un geste de la main, ses yeux lançant des éclairs. « Elle n'a que trois ans, elle n'a que trois ans, je sais. » Gabrielle s'apprêta à rétorquer lorsqu'on frappa à la porte. N'attendant personne, la Delacour fronça les sourcils tandis que Pénélope la bousculait doucement en courant vers la porte. « Toi. On en reparlera après, ne crois pas que je vais te laisser me répondre sur ce ton. » S'exclama-t-elle à mi-voix en lançant un regard noir à son fils et en le pointant du l'index, tandis qu'elle s'avançait dans le hall d'entrée pour voir qui était à la porte. Elle ne reconnut pas immédiatement la silhouette, mais il ne lui fallut cependant que quelques secondes. « Nicholas ? Mon dieu, mais qu'est-ce que tu ... ? » Pénélope se recula de quelques pas et Gabrielle prit le jeune homme dans ses bras, le serrant le plus fort possible. Ce dernier lui rendit son étreinte, lui embrassa la joue et la lui caressa délicatement. « Tu as arrêté de m'écrire, tu croyais vraiment que je ne me douterais de rien ? » Derrière les deux jeunes gens, l'un des enfants se racla la gorge. « Maman, qui est-ce ? » Gabrielle se força à lâcher son emprise sur Nicholas et se tourna vers son fils et sa fille, échangeant un regard en coin avec le jeune homme. « Les enfants, je vous présente Nicholas. C'est mon plus cher ami, je le connais depuis l'enfance. » Pénélope lui adressa un sourire mi-timide, mi-taquin, tandis que Carter croisait les bras et haussait un sourcil, lui lançait un regard hautain, bien que Gabrielle y déchiffre de la méfiance.

III. La mauvaise relation avec Pénélope vs la très bonne avec Dominique.
IV. L'attaque du salon de Thé.



Dernière édition par Gabrielle Delacour le Lun 11 Nov - 10:55, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 2:51

MAMAAAAAAAAAAAN  très bons choix  bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you  
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 3:31

Une Delacour avec Watson, ça vend du rêve.  Merci beaucoup.  I love you 
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 3:34

TANTINE I love you que tu es belle  
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 816
AVATAR : ash stymest.
CRÉDITS : glass skin (avatar).
BAGUETTE : composée de bois d'if et contenant un crin de sombral dans son coeur, mesure vingt-cinq centimètres.

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 3:52

je ne connaissais pas l'avatar mais quelle super choix pour gabrielle  
bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you



    + was a long and dark december, from the rooftops i remember. there was snow, white snow. clearly i remember, from the windows they were watching. you'd better lie low.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 4:14

AJ et gabrielle des choix de malade
bienvenue sur le forum I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 4:32

Dominique : Ma nièce préférée.  Oui, je viens de décréter que tu serais ma nièce préférée et c'est tout.

Jeremy & Emily : Je vous retourne vos compliments, vos vavas sont trop beaux.   
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 126
AVATAR : karen gillan
CRÉDITS : winterfel
BAGUETTE : taillée dans un bois de sycomore, longue de 23.8 cm et contenant un crin de sombral, terriblement capricieuse elle refuse de s'adonner aux sorts les plus simples

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 4:44

gabrielle est tellement un joli prénom   et quel avatar   bienvenue I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 4:45

Molly avec Karen, j'adore !   Merci beaucoup ma belle. I love you 
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 6:48

AJ + Gabrielle, let me marry you I love you
bienvenue sur OLAW  
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 2426
AVATAR : max irons.
CRÉDITS : voir avatar.
BAGUETTE : bois de tremble, 29 centimètres et demi, impregnée d'un ventricule de dragon. Souple.

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 7:39

OH MY GOD LES CHOIX PARFAITS
Bienvenue !





Feel the vibe, feel the terror, feel the pain It's driving me insane. I can't fake For god sakes, why am I Driving in the wrong lane? Trouble is my middle name, But in the end I'm not too bad. Can someone tell me if it's wrong to be so mad about You?
- PRÉSENCE REDUITE JUSQU'AU 18/01 (EXAMENS) -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Lun 11 Nov - 7:40

Lorcan avec Tortorella, omg.      Et James, tu peux bien parler question choix.   
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Mar 12 Nov - 7:10

Bienvenue belle soeur ! en espérant voir ta soeur ici
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Mar 12 Nov - 8:08

Bienvenue Aj est un super choix et elle va trop bien à Gabrielle  
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Mar 12 Nov - 9:32

le choix est foufou I love you bienvenue sur olaw.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Jeu 14 Nov - 9:18

Merci !  I love you 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 2426
AVATAR : max irons.
CRÉDITS : voir avatar.
BAGUETTE : bois de tremble, 29 centimètres et demi, impregnée d'un ventricule de dragon. Souple.

MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   Mar 19 Nov - 10:02

Bonsoir,
Le délais pour faire ta fiche est dépassé, est-ce que tu en as besoin d'un autre ? I love you En attendant je déplace ta fiche dans les fiches en danger.
Si nous n'avons pas rapidement une réponse ta fiche sera déplacée et ton compte supprimé.





Feel the vibe, feel the terror, feel the pain It's driving me insane. I can't fake For god sakes, why am I Driving in the wrong lane? Trouble is my middle name, But in the end I'm not too bad. Can someone tell me if it's wrong to be so mad about You?
- PRÉSENCE REDUITE JUSQU'AU 18/01 (EXAMENS) -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gabrielle ▲ Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je veux savoir !
» j'm'en fous d'ton prénom, moi j'veux savoir la couleur d'ta culotte. ∞ STILLS.
» PEPETTE X PINSHER FEMELLE EN DANGER DANS LE 17
» La nuit, tous les chats sont gris...[pv A.M.E.]
» Partie 54

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF LOVE AND WAR. :: LES REGISTRES DU MINISTÈRE :: BUREAU DES ADMISSIONS :: présentations refusées-