AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 he'll decide when he's done with the innocent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


SORTS JETÉS : 816
AVATAR : ash stymest.
CRÉDITS : glass skin (avatar).
BAGUETTE : composée de bois d'if et contenant un crin de sombral dans son coeur, mesure vingt-cinq centimètres.

MessageSujet: he'll decide when he's done with the innocent.   Lun 25 Nov - 22:00


through the blood he can learn
(hestia&jeremy)

Le début de cette soirée c’était montrée alléchante pour le jeune homme, ce dernier s’étant rendu de nouveau à un pub de la capitale. Il n’était plus rare de le voir fréquenter ce genre d’endroit désormais, le brun devenant un habitué. Durant quelques heures il s’était contenté de quelques verres de whisky pur feu, souriant en voyant quelques sorcières se pavaner devant lui. Malgré tout, c’est seul qu’il repartit de ces lieux, à la surprise générale. C’était alors d’un pas tranquille, qu’il avançait sans crainte vers l’obscurité grandissante de cette nouvelle nuit, provocatrice et tentatrice. Ses mains enfoncées dans les poches de son manteau, il guettait l’étendue de la rue qu’il parcourt, comme un prédateur avant d’attaquer. Relevant légèrement son visage, il peut observer la lune qui trône déjà dans son royaume nocturne, rayonnante et inaccessible. Un sourire s’étend alors sur ses lèvres, effrayant. Ce même sourire qui prend place lorsqu’une envie grandissante prend place en lui, celle des cris et des supplications. Cependant, il semblait que les proies n’étaient pas au rendez-vous, personne à part lui ne parcourant les rues à une heure aussi tardive. Laissant échapper un soupire, il parcourt encore quelques mètres avant de s’arrêter brusquement, sentant un regard se poser sur lui. Un sourire carnassier cette fois-ci se dessine sur ses lèvres, l’âme du prédateur se réveillant doucement en lui alors que sa main droite attrape sa baguette, la tenant fermement entre ses doigts. « A qui ai-je l’honneur ? » Demanda-t-il d’une voix grave, tâchant de cacher son amusement, le jeune homme songeant déjà à ce qu’il pourrait faire éprouver à sa nouvelle proie. Gardant une posture droite et fière, il se retourne pour tenter d’apercevoir la personne qui se trouve non loin de lui, avançant alors de quelques pas d’un air déterminé. « Allez, cesse de te cacher, je ne vais pas te faire de mal. » Pur mensonge. Les personnes ayant croisés le sorcier, si ces dernières étaient encore en vie, pourrait crier le contraire. Le brun cachant sous ses jeunes attraits un tortionnaire expérimenté. Il ne pouvait berner qu’une seule fois avec ses belles paroles, ses rencontre n’ayant pas la chance de le croiser une seconde fois. Le sorcier s’assurant que leur premier rendez-vous soit également le dernier. «  Ne m’oblige pas à venir te chercher moi-même, cela risquerait d’être beaucoup moins agréable. »



    + was a long and dark december, from the rooftops i remember. there was snow, white snow. clearly i remember, from the windows they were watching. you'd better lie low.


Dernière édition par Jeremy Fawley le Sam 30 Nov - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


SORTS JETÉS : 590
AVATAR : phoebe tonkin
CRÉDITS : Fifties. & alcaline
BAGUETTE : un bois de saule, contenant un ventricule de dragon dans son coeur et mesurant près de vingt-trois centimètres.

MessageSujet: Re: he'll decide when he's done with the innocent.   Sam 30 Nov - 0:23


⊹  
it won't be in vain, yo swallow what hurts
and learn to love what burn, and gather courage to return

Tu avais passé la journée installée au chaud sous la couverture familiale à regarder un vieux film tout l'après-midi en famille. Ton père s'était encore endormi sur l'épaule de ta mère qui elle tricotait encore un pull. Elle répétait qu'il sera pour le premier petit-fils. Tu rigolais, regardant ton frère. Cette phrase était faite pour lui. Lui qui n'était si douée avec les femmes que ça, mais qui avait il y a certain temps, une liaison avec une blonde. Tu passas ta soirée dans une librairie. Le vendeur était habitué à te voir désormais. Tu étudiais silencieusement, caressant la couverture de chaque livre. Tu aimais cette lecture qui t'inventait un autre esprit. Tu repensais à ce nombre d'année passée en Roumanie. Tu avais oublié à quel point la vie de sorcier était passionnant. Tu te rappelais souvent de ces moments passés près de ces dragons. La nuit emprisonnait la ruelle dont tu venais de sortir. L'air était frais, comme dans un proche hiver. À chaque respiration sortait une fumée de tes petites lèvres. Enfilant une cape par-dessus tes cheveux bruns emmêlés, tu baissas la tête. Marchant délicatement, la ruelle était vide. Du moins, c'est ce que tu pensais. La tête recourbée, une silhouette au loin te fit relever la tête. Une silhouette assez fine, mais trop loin pour définir si cette personne est un homme ou une femme. « A qui ai-je l'honneur ? » Ton sang se glaça directement sur le moment. Tu l'avais reconnus. Bien trop tard. Puisqu'il t'avait vu. C'était lui. Venait-il d'achever ton frère ? D'avoir marqué au fer rouge ta meilleure amie ? Ou même d'avoir battu à sang Lorcan ? Il fit un pas pour s'approcher de toi. « Allez, cesse de te cacher, je ne vais pas te faire de mal. » La bonne blague. Tu savais qu'une femme seule la nuit, était la première proies des hommes. Et c'était de même chez les moldus. Tu avais entendu parler d'enlèvement et de choses bien plus horrible qui arrivait au jeune femme. Mais tu étais une sorcière, toi au moins, tu pouvais te défendre plus rapidement. « Ne m'oblige pas à venir te chercher moi-même, cela risquerait d'être beaucoup moins agréable. » Tu tournas le dos, marchant rapidement, jusqu'à même courir à petit pas avant d'aller te cacher derrière un magasin. Du moins, c'était une sorte de réserve extérieur. Où des poubelles pourrait-on dire. Tu regrettais à ce moment de ne pas avoir la cape d'invisibilité que les frères Potter avaient en leurs pouvoirs. Mais tu t'armas de ta baguette. Tu l'as serrait fort, la peur aux mains. Tu avanças vers lui, te cachant derrière la poubelle. D'un coup de baguette, tu pris appuis sur tes jambes et te releva, la baguette pointant son visage. « Expelliarmus. » Tu avais un avantage sur lui. Tu connaissais ton adversaire. Il te faisait peur, mais ne se doutait pas que c'était toi, la petite Longbottom idiote qui l'avait désarmé. Tu savais que tu allais prendre chère cette nuit. Tu allais peut-être y perdre la vie. Mais ce n'était que le début d'une grande bataille.



who's side am i

and the feel of it rushes through me from my heart down to my legs but the room is so quiet and although iwas losing my mind it was a call that was so sublime
@IMAGINE DRAGONS GIFS - STUNNING - NOIR DESIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


SORTS JETÉS : 816
AVATAR : ash stymest.
CRÉDITS : glass skin (avatar).
BAGUETTE : composée de bois d'if et contenant un crin de sombral dans son coeur, mesure vingt-cinq centimètres.

MessageSujet: Re: he'll decide when he's done with the innocent.   Sam 30 Nov - 3:29


through the blood he can learn
(hestia&jeremy)

Son regard semblait perdu dans la noirceur de la nuit, pouvant se montrer alors évasif à cet instant. Seulement ce n’était que d’apparence car lui savait très bien ce qu’il regardait, ou plutôt fixait. Cette silhouette. Celle dont-il avait ressentit la présence dans son dos avant de finalement se retourner pour l’apercevoir. Un léger sourire se dessina alors sur ses lèvres tandis que sa victime semblait terrifiée à l’idée de se dévoiler, restant durant de nombreuses secondes tapissée dans l’ombre. Ses yeux se plissent alors, cherchant à découvrir l’identité de cette personne, chose qu’il ne tardera pas à connaître de toute manière. « Experlliarmus. » Une vive lumière apparaissant, il n’a pas le temps de réagir que le sort s’abat sur sa baguette et la fait voltiger à quelques mètres plus loin. Il esquisse alors un léger sourire, amusé par la défense vaine que produit son adversaire. Malgré qu’il se retrouve désormais sans défense, il ne perd pas son sang-froid, ne bougeant pas d’un centimètre. Il n’a pas peur, pourquoi le devrait-il ? Ce n’était pas la première fois après tout qu’il se retrouvait devant un jouet un peu plus résistant que la moyenne. « Montres toi, je suis inoffensif. » Prononce-t-il finalement, levant légèrement ses mains, son ton toujours teinté d’une pointe de sarcasme. Jetant un coup d’œil en arrière, il calcule rapidement à combien de mètres se trouve sa baguette, déduisant qu’il ne lui faudra pas beaucoup de temps pour la retrouver en sa possession. Finalement, il observe avec plaisir la silhouette s’avancer d’un pas pourtant lent et craintif. Un comportement bien compréhensif lorsque l’on connaît un tant sois peu le jeune homme. Ce dernier ne possédant pas une réputation des plus tendres au vue de ses actes des plus impulsifs et violents. Chose qu’il apprend à apprécier de plus en plus au fil des jours, aimant ressentir la crainte des sorciers à son égard. Il se concentre alors finalement sur le corps qui se dessine devant lui, sortant finalement de la brune nocturne pour se dévoiler sous ses yeux. Le sorcier n’a pas besoin de réfléchir longtemps pour reconnaître la personne qui se trouve face à lui, pour la simple et bonne raison que ce n’est pas la première fois que leur chemin se croise. Au plus grand malheur de la jeune femme dont-il perçoit une pointe d’inquiétude dans le regard. « Oh, Longbottom. Quel plaisir de te revoir. » L’ironie trône dans sa voix, le brun l’employant à de multiples reprises sans le moindre gêne. Il s’en amuse sans s’en lasser la moindre secondes. Il détaille alors du regard la jeune femme, un sourire carnassier se dessinant sur ses lèvres, comme un prédateur se délectant de son repas face à sa proie. L’un de ses bras pend alors le long de son corps, tandis que l’autre et légèrement replié pour lui permettre d’enfoncer sa seconde main dans sa poche. Son regard ne se détache toujours pas de la sorcière, le brun ayant même la provocation de s’avancer de quelques pas jusqu’à elle. « Tu m’aurais presque manquée, ta naïveté et toi. » Sa tête se penche alors légèrement sur le côté, affichant une légère moue faussement attristé alors qu’il finit par se redresser bien vite, la surplombant d’une tête alors qu’il la regarde de haut désormais. « On ne t’a jamais dis de ne pas se promener en pleine rue la nuit ? J’ai l’impression que tu n’as pas retenue ma petite leçon la dernière fois. » Sur ces paroles résonnant dangeureusement, il lui tourne les talons, profitant de la crainte qui paralyse sûrement la jeune femme pour récupérer sa baguette, échouée à quelques mètres de lui suite au précédent sort de la brune. « Moi qui avait eu la bonté de te laisser en vie… Tu n’as pas l’air de te rendre compte de la chance que tu as eu. » Se tournant de nouveau vers elle, le regard désormais emplit de désire malsain à l’égard de la sorcière, il pointe sa baguette droit sur elle. « Chance que tu n’auras peut-être pas cette nuit, ma jolie. » Prononce-t-il avant d’avancer de quelques pas vers elle, se plaisant à observer la terreur qui se dessine sur les traits de son visage avant qu’il ne prononce finalement un sortilège. « Petrificus Totalus. » Le sort ne prend alors que quelques secondes pour s’abattre sur la jeune femme, le sorcier s’avançant alors sans crainte près de la jeune femme, venant même chuchoter à son oreille. « Je vais pouvoir m’amuser ce soir. » Lui murmure-t-il, un sourire terrifiant présent sur ses lèvres.



    + was a long and dark december, from the rooftops i remember. there was snow, white snow. clearly i remember, from the windows they were watching. you'd better lie low.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


SORTS JETÉS : 590
AVATAR : phoebe tonkin
CRÉDITS : Fifties. & alcaline
BAGUETTE : un bois de saule, contenant un ventricule de dragon dans son coeur et mesurant près de vingt-trois centimètres.

MessageSujet: Re: he'll decide when he's done with the innocent.   Dim 1 Déc - 9:44


⊹  
it won't be in vain, yo swallow what hurts
and learn to love what burn, and gather courage to return


Cette formule marquée au fer rouge fit ressortir une lumière vive, envolant la baguette du sorcier. Fawley. Tu pensais que quelqu'un viendrait te sauver. Une personne de l'ordre ou même un auror. Tu pensais que Fabian, ancien auror, pourrait venir te sauver de cette impasse. Tu te sentais puissante en ce moment de petite victoire, voyant l'homme au loin désarmé. Ta petite cape qui recouvrait ta tête te permettait de protéger ton identité. Tu savais que Jeremy n'aimait pas vraiment les sangs-purs. Et encore moins une sang-pure du nom de Longbottom. « Montres toi, je suis inoffensif. » Tu aurais voulu le croire. Pas parce que tu pensais qu'il était bon, mais parce qu'il ne te ferait rien de mal. Tu aimerais qu'il ne s'attaque pas à ta famille. La tête basse, tu fis un pas. Un petit pas. Tu ignorais si tu pouvais lui faire confiance ou non. Mais depuis ton refus de rejoindre la confrérie, Fawley te faisait vivre un enfer sur terre. Tu le regardais avant de garder ta baguette en main, trop craintive. Tu continus d'avancer, lui faisant face. Tu enlèves doucement, le bout de cape qui recouvrait ta petite tête apeurée. Son visage se changea dans un instant de jouissance en te voyant. Comme si on donnait un nouveau joué un bébé pour qu'il s'amuse à le briser en mille morceaux. « Oh, Longbottom. Quel plaisir de te revoir. » Sa voix était plus qu'ironique. Non il n'était pas heureux de te revoir, faut pas se faire de film. Tu savais qu'il allait prendre un plaisir à démolir la petite part de courage qui montait en toi. Le peu de dignité qu'il te restait allait finir brisé. Il allait voler ton âme, encore une fois. « Je te retourne le compliment, Jeremy. » Ta voix était assez grave. Assez cassé pour savoir que tu tremblais. Il t'effrayait de plus en plus. Il te regardait, de haut en bas, son menton arrivant à ton front. Tu essayais de le regarder en face, mais en vain. Cet homme dégageait une peur et une part sadique incontrôlable. Il était de plus imprévisible. Autant il te ferait mal qu'il te laisserait partir avec une simple égratignure. Tout ce que tu savais, c'est qu'une chose allait partir en toi, de cette soirée. Que ce soit un bout de peau jusqu'à ton courage. « Tu m'aurais presque manquée, ta naïveté et toi. » C'était tellement ironique et faux que ça semblait presque juste à tes oreilles. Tu ne pensais qu'à une chose. T'enfuir. De plus, le voir profiter de sa position de petit mage méchant encore pubère t'exaspérait beaucoup. Tu fis un petit sourire ironique en retour. « Oh, ce sentiment est bien entendu réciproque. » Tu aurais voulu rajouter " d'ailleurs, j'avais pensé à t'envoyer un hibou pour que tu viennes me briser la nuque, j'avais une petite douleur et j'aurais bien aimé que tu viennes me l'amplifier. " Mais bien sûr, la lâcheté rongeait tes veines. Il en profita pour ajouter. « On ne t'a jamais dis de ne pas se promener en pleine rue la nuit ? J'ai l'impression que tu n'as pas retenue ma petite leçon la dernière fois. » Il se retourna. Tu n'osais rien faire, ni ajouter. Tu baissas la tête sans oser lui tirer dessus. Tu avais bien trop peur. Il reprit la parole, dos à toi. « Moi qui avait eu la bonté de te laisser en vie... Tu n'as pas l'air de te rendre compte de la chance que tu as eu. » Chance ? On appelle ça la chance de pouvoir se retrouver nez-à-nez avec un fausseur d'âme ? Tu n'en avais pas l'impression. Tu vivais ce moment comme une torture auditive. Ce n'est pas pire qu'écouter les musiques de moduls, mais l'entendre parler de choses comme telle te terrifiait. « Chance que tu n'auras peut-être pas cette nuit, ma jolie. » Il se retourna, pointant la baguette sur ton jolie minois paralysé. Qu'allait-il te faire. Tu n'avais jamais subit deux des sortilèges interdis. Il ne t'avait jamais gravement blessé. C'était toujours plus psychologique avec lui. La première fois que tu étais tombé sur lui, après avoir refusé poliment son offre, tu n'as pas dormi pendant plusieurs jours. Tu ne mangeais presque plus et seul Aedan était resté avec toi durant ce long moment horrible. Tu avais été marqué psychologiquement. « Petrificus Totalus. » Ton corps alors si enfoncé dans le sol pris un aspect dur. Comme une gelée sur place, tu te constipas directement. Droite sans bouger, ton regard allait de droite à gauche. Tu le suivais sans savoir ce qu'il allait te faire. Rien ne pouvait être pire que la sensation de ne pas bouger et de subir sous ses yeux sans rien faire l'acte qui allait suivre. Tu trouvais bien que le patronyme de Longbottom allait te suivre toute ta vie. Tu ressentais ce sentiment de faiblesse et de peur avant de tomber dans la douleur ténébreuse. « Je vais pouvoir m'amuser ce soir. » Prononce-t-il près de ton oreille. Comme s'il savait qu'il allait briser quelque chose en toi. Qu'avait-il à prendre. Tu étais un vase brisé, l'âme perdue dans des macabres et on ne sait quoi. Tu ignorais si tu pouvais prononcer quelque chose. Tu agitais ta langue, cherchant à ouvrir le passage de tes lèvres pour prononcer un petit appel au secours. Mais il avait raison, tu aurais dû saisir la chance qu'il t'avait donnée. Tu parvins à prononcer une petite phrase, sans aucun sens. Tu crevais d'espoir. « Jeremy, s'il te plait ... » C'était comme un supplice. Comme une agonie. Tu étais simplement paralysé, mais le pire restait à venir. Et le voleur d'âme allait enfin commencer sa traque.



who's side am i

and the feel of it rushes through me from my heart down to my legs but the room is so quiet and although iwas losing my mind it was a call that was so sublime
@IMAGINE DRAGONS GIFS - STUNNING - NOIR DESIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


SORTS JETÉS : 816
AVATAR : ash stymest.
CRÉDITS : glass skin (avatar).
BAGUETTE : composée de bois d'if et contenant un crin de sombral dans son coeur, mesure vingt-cinq centimètres.

MessageSujet: Re: he'll decide when he's done with the innocent.   Dim 15 Déc - 7:10


through the blood he can learn
(hestia&jeremy)

Son regard était rivé sur elle, cette proie en position de faiblesse qui était venu jusqu’à lui cette nuit-là. Il n’arrivait plus à l’en détacher, le brun l’observant de toute part comme s’il réfléchissait par quel moyen il pourrait au mieux se jouer d’elle durant la nuit qui se préparait. Cela faisait maintenant quelques nuits qu’il n’avait pas traqué la moindre victime en compagnie d’Alek et Stain, ce manque provoquant alors en lui une farouche envie de ne pas la laisser partir indemne cette nuit là, si la bonté de lui laisser la vie lui parvenait seulement. La paralyser n’était que le début de sa déchéance, celle que lui avait soigneusement préparé le brun depuis ce jour où elle s’était vu refuser sa proposition. Décision qui lui restait cette nuit encore en travers de la gorge, le sorcier ne la comprenant pas du point de vue de son rang de sang-pur. « Jeremy, s’il te plaît… » Un sourire prit alors place sur ses lèvres, le brun étant de ceux qui apprécier les supplications venant de leurs victimes. Le regard de la brune exprimait alors toute sa peur quant à ce que pouvait Jeremy pouvait lui faire subir. Sa baguette en main, il s’était avancé jusqu’à elle sans le moindre gêne, venant même frôler son corps contre le siens sans aucune pudeur. Il savait pertinemment que cela ne pouvait que l’effrayer davantage. « Supplies-moi encore. » Prononça-t-il au creux de son oreille, le brun prenant plaisir à jouer avec les nerfs de la sorcière qui semblait pourtant déjà terrifiée. Tenant fermement sa baguette au creux de ses mains, il la pointa alors vers elle. « Tu sais, je trouve cela sincèrement dommage de ne pas te voir rejoindre les rangs de la Confrérie. Tu serais une redoutable alliée. » Haussant ses épaules, il semblait réfléchir par la même occasion à l’incantation qu’il pourrait lui lancer, le jeune homme étant près à s’amuser cette nuit là au détriment de la brune. « C’est malheureux que j’ai besoin d’en arriver là avec toi, Longbottom. Mais tu ne me laisses pas véritablement le choix. » Il pencha alors de nouveau son visage vers son oreille, lui murmurant d’une faible voix. « Estimes toi heureuse que Stain et Alek ne soit pas présent, tu serais déjà en train de pourrir au sol comme la pauvre vermine que tu es devenue, ma belle. » Inspirant une bouffée d’air frais en se redressant, il se recula de quelques pas, tendant son bras en direction de sa mince silhouette qui se trouvait encore paralysé par son précédent sort. Un sourire carnassier prenant place sur ses lèvres, il prononça avec plaisir l’un des sortilèges impardonnable, celui qu’il chérissait tant. « Doloris. »

Spoiler:
 



    + was a long and dark december, from the rooftops i remember. there was snow, white snow. clearly i remember, from the windows they were watching. you'd better lie low.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


SORTS JETÉS : 590
AVATAR : phoebe tonkin
CRÉDITS : Fifties. & alcaline
BAGUETTE : un bois de saule, contenant un ventricule de dragon dans son coeur et mesurant près de vingt-trois centimètres.

MessageSujet: Re: he'll decide when he's done with the innocent.   Lun 16 Déc - 9:21


⊹  
it won't be in vain, yo swallow what hurts
and learn to love what burn, and gather courage to return


Tu le trouvais faible. Même ignoble. Jamais il ne t'était de détester quelqu'un autant que lui. En ce soir d'hiver, il devenait de plus en plus ce que l'on appelle un ennemi. C'est celui que l'on ne peut plus supporter et dans cette guerre contre celui-ci, tous les coups sont permis. Toi qui était persuadé qu'en lui lançant un simple sortilège qui l'écarterait de sa baguette l'arrêterait. Il faut croire que non. Cela avait remplie sa folie meurtrière. Tu respirais doucement alors que celui-ci t'avait pétrifiée et prenait un malin plaisir à s'approcher de ton corps fébrile sans aucune pudeur. Il te regardait, te voyant le supplier et prenait un de ces airs supérieurs avec toi. Il le pouvait en ce moment, après tout c'est lui qui avait le pouvoir.   Supplies-moi encore. Il murmura de telle parole au creux de ton oreille que si tu pouvais, tu en aurais des frissons. Tu repensais à Lorcan à cet instant. S'il te voyait dans cette situation, qu'aurait-il fait ? Il t'aurait laissé pourrir dans les bras de ce tyran où t'aurait sauvé ? Aucune idée. Tu savais que penser à lui en ce moment même ne te serait guère aidant. Il pointa sa baguette sur toi alors que tu fixais celle-ci sans ne pouvoir bouger. Tu sais, je trouve cela sincèrement dommage de ne pas te voir rejoindre les rangs de la Confrérie. Tu serais une redoutable alliée. Toi, dans la confrérie ? Ça serait la bonne blague. Tu ne relevas pas le regard, cela ne servait à rien. Il avait peut-être raison. Tu étais une sorcière puissante malgré ton faible courage et ta peur de la vérité. Dedans tu pourras cacher ce que tu es vraiment. C'est malheureux que j'ai besoin d'en arriver là avec toi, Longbottom. Mais tu ne me laisses pas véritablement le choix. C'est en prononçant Longbottom que tu compris vraiment pourquoi tu avais refusé si poliment son offre. C'était surtout parce que tu étais fière de porter ce nom qui depuis deux générations maintenant avait montré du courage et de la force dans la magie blanche -dit on. Tu te rappelais de tes grands-parents, du moins ce que ton père te racontait d'eux. Ils étaient tous deux morts sous la torture, sans ne rien avouer. Ils avaient donné leurs vies pour sauver leurs idéaux. Ton père fit de même durant la guerre. C'est pour ce choix que tu restais neutre. Tu ne voulais pas choisir, cela embrumait bien trop ton esprit. Devoir choisir, ce n'était que ça dans cette vie. Tu sentais que rien du combat que tes parents avaient livrés ne se terminera pas. La preuve, ton frère était assez fou pour s'engager dans l'ordre. Tu n'oses imaginer la douleur que tu aurais s'il s'avérait à ce qu'il meurt. Estimes toi heureuse que Stain et Alek ne soit pas présent, tu serais déjà en train de pourrir au sol comme la pauvre vermine que tu es devenue, ma belle. Il prononça ainsi ces paroles contre ton oreille et tu fis mine de ne rien ressentir, du moins dans ton regard. Tu pris une respiration saccadée avant de le regarder. Il t'avait insulté. Il te flattait même. Mais l'insulte en ressortait plus dans ces paroles. Moi au moins, je n'ai pas besoin de me cacher derrière une vendetta mortelle et de jouer avec la vie des innocents avec deux autres compagnons. Il renforce peut-être le fait que tu n'ais pas de virilité ? Mais par quelle envie suicidaire t'es passé par l'esprit. Tu voulais vraiment mourir ? Insulté Jeremy était une chose, mais mettre en cause la virilité d'un homme, ça ne se faisait pas. Que cela soit moldu ou sorcier, un homme était un homme. Il se mit à sourire. Comme s'il était heureux. Et d'un coup de baguette le mot qu'il connaissait par coeur sortit de sa bouche.  Doloris. Tu hurlas de douleur, ne pouvant pas te tordre. Celui-ci électrisa ton corps dans une douleur horrible avant de te voir te tordre sans bouger. Seule tes cris de douleur que personne ne pouvait entendre retentissait dans la rue. La cicatrice sur ton bras de la part d'un dragon te brûlait. Tu te ressentais faible. Comme ta grand-mère. Elle était morte de ce sortilège. Était-ce la fin pour toi ? JEREMYY ! Hurlas-tu sous la douleur avant de fermer tes yeux, essayant d'oublier la douleur. Mais rien n'était possible. Tu ne pouvais pas l'éviter. Ton corps paralysé du sortilège et de la douleur, tu souffrais de plus en plus avant de tordre ton regard partout. C'était trop dur à supporter, la douleur en devenait insoutenable. Et pourtant, ce n'était que le début.



who's side am i

and the feel of it rushes through me from my heart down to my legs but the room is so quiet and although iwas losing my mind it was a call that was so sublime
@IMAGINE DRAGONS GIFS - STUNNING - NOIR DESIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: he'll decide when he's done with the innocent.   

Revenir en haut Aller en bas
 

he'll decide when he's done with the innocent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Barack Obama: You decide
» Haiti must decide Haiti's future
» Fanny Maurer ♥ Can we just for a night, let the stars decide where we belong ?
» Nathanaël Levinson ~ I can't decide, whether you should live or die...
» The talent will decide on the winner [PV Micah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF LOVE AND WAR. :: LONDRES : CAPITALE MOLDUE ET SORCIÈRE :: DIAGON ALLEY-