AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



Invité

MessageSujet: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Lun 11 Nov - 11:16




moïra blackstone
La haine est l'aphrodisiaque suprême


› NOM : Blackstone. Moïra ne peut souffrir le nom de son géniteur, la simple évocation de ce corniaud muselé par sa propre lâcheté lui insufflant d'irrépressibles envies de meurtres. La honte d'être l'engeance d'une telle vermine l'oblige à renier ses origines peu glorieuses. Car si Philibert et Cornélia Blackstone courbèrent l'échine aux pieds de Voldemort, ils ne connurent pas même la gloire  éphémère des fidèles qui s'embrasent pour un idéal, fut il désavoué par l'histoire. Leur statut de sang mêlés associé à leur abjecte couardise les réduisit au rang de vulgaires esclaves, insignifiants serviteurs voués à perpétuer un nom délesté de tout éclat. Tenaillés par la peur et l'obscurantisme, les Blackstone sacrifièrent chaque particule de leur honneur et de leur existence. Moïra désespère de laver ce patronyme gravé ad vitam aeternam dans la pierre noire de l'histoire. Elle se revendique d'un autre temps, d'une nouvelle génération éclairée par les dérives d'un empire fuligineux déchu de son piédestal. › PRÉNOMS : Moïra, ultime loi de partition qui régit le destin. › AGE : 28 ans. › DATE ET LIEU DE NAISSANCE : La jeune femme est née le 21 Décembre, à Kilkenny, en Irlande. › STATUT : Elle est célibataire et entend bien le rester ! › STATUT DU SANG : Moïra est née de sang mêlée. › ORIENTATION SEXUELLE : Elle est bisexuelle. Si son corps se consume pour les deux sexes, la jeune louve solitaire n'est pas du genre à collectionner les conquêtes. Pour être exact, sa vie sentimentale est égale au néant, inlassablement bridée par une armure de protection. › MÉTIER : La jeune femme est langue de plomb au ministère de la magie. Elle s'occupe principalement des prophéties de la salle du futur, mystérieux cénacle confiné dans les méandres du département des mystères. › BAGUETTE : Sa baguette est sculptée dans du chêne rouge et mesure vingt huit centimètres. Extrêmement rigide, elle recèle un crin de sombral, artefact macabre qui s'accorde à son tempérament solitaire et impénétrable. › MAISON A POUDLARD : Serdaigle. › PATRONUS :  Une salamandre à la peau couleur cuivre. › EPOUVANTARD : Depuis qu'une vision lui a prédit qu'une personne qu'elle aimait causerait sa perte, Moïra est obsédée par sa propre mort. Son épouvantard prend aléatoirement la consistance d'un de ses proches orchestrant son trépas. › CREDIT : Tumblr

› UN SORT : Cave Inimicum. › UNE POTION : Felix Felicis. › UN OUVRAGE : Histoire de la Magie. › UNE PLACE AU QUIDDITCH : Attrapeur. › UN MOYEN DE TRANSPORT MAGIQUE : L'art de transplaner. › UN MAGE CELEBRE : Andros l'Invincible. › UNE PERIODE DE L'HISTOIRE : La défaite de Lord Voldemort. › UNE CREATURE MAGIQUE : Le sombral.

› pseudo : LOUVE › prénom : lou › âge : 23 ans › fréquence de connexion : tout dépend de l'inspiration (aa) › personnage : inventé › groupe : l'apologie de la neutralité › commentaire ? : au plaisir de vous lire jusqu'à ce que mort s'ensuive...



Dernière édition par Moïra Blackstone le Lun 18 Nov - 1:48, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Lun 11 Nov - 11:18




a new age
listen to my story

Les parents de Moïra ont été exécutés lors de la grande purge. ► Elle renie furieusement ses origines et se revendique d'une nouvelle génération plus éclairée. ► Elle est dotée du don de voyance, funeste pouvoir qui la poursuit comme une malédiction. ► Une vision lui a prédit qu'elle serait tuée par une personne de confiance, aussi cette prémonition accentue son caractère solitaire quelque peu agressif. ► Elle fuit toute relation positive comme la peste. ► C'est une éternelle rêveuse qui s'abandonne au gré des vieux bouquins poussiéreux qui peuplent son existence. ► Elle est passionnée de musique classique. ► Elle est somnambule et parle pendant son sommeil. ► Elle a une mémoire d'éléphant. ► Elle est très cultivée. ► Elle collectionne les oeuvres d'art et les beaux objets. ► Elle vit seule dans une petite maison du centre londonien. ► Elle souffre de cette solitude qu'elle s'impose mais ne l'avouera jamais. ► Elle s'habille de façon passe partout et ne se maquille qu'à de très rares occasions. ► Elle déteste être le centre de l'attention. ► Elle ne supporte pas qu'on envahisse son espace vital. ► Elle ne sait pas cuisiner et a déjà mis plusieurs fois le feu à sa cuisine. ► Son existence est rythmée par de mornes habitudes. ► Elle a le sens des responsabilités et sait parfaitement gérer ses priorités. ► Elle aime les froides nuits d'hiver au coin de la cheminée. ► Elle passe son temps à tricoter. ► Elle boit des litres et des litres de thé. ► Elle est d'un tempérament très franc et n'hésite pas à rembarrer ceux qui perturbent son univers. ► Elle est extrêmement curieuse, ce qui lui attire parfois quelques ennuis. ►

« «Endoloris » Le spectre se rapproche inéluctablement, forme éthérée sculptée par mon délire, cette fièvre extatique inhérente à la transe qui s'empare de mon corps et de mon esprit. Je suis courbaturée, recroquevillée sur le dallage en damier noir et blanc. Une simple chemise de flanelle couvre ma nudité, accessoire futile qui me rassure pourtant comme un doudou imprégné du parfum de l'enfance. Je réprime un cri de douleur. Chaque extrémité de mon corps est lancinante comme si des aiguilles me transperçaient jusqu'à la moelle. La souffrance est fictive, je sais d'instinct que mon enveloppe charnelle est indemne et que ce que je ressens n'existe qu'à l'intérieur de moi. Cette pensée me terrorise presque autant que mon tortionnaire. J'entrevois la faucheuse qui s'approche silencieusement de ma carcasse, tel un reptile insidieux glissant lentement sur du marbre. Ce visage flou et abstrait... Je le connais sans le reconnaître ! Le décor est obscur. Aucune source de lumière ne révèle les parois de cette cave noire comme la nuit qui scellera mon tombeau. L'air est froid, humide, vicié par la présence de mon geôlier. Je recule subrepticement dans un coin sombre de la pièce. Aucun son ne me parvient de l'extérieur, aucune lueur d'espoir ne maquille le dernier acte de mon existence. Tout mon être hurle à l'unisson, répercutant mille plaintes contre le miroir translucide de ses yeux couleur acier. Je voudrais fuir mais je reste clouée au sol, vaine poupée de chiffon sous l'emprise d'un marionnettiste. Des images s'infiltrent malgré moi dans ma mémoire, tatouages ancrés par une ténacité extérieure indépendante de ma volonté. Je revois le visage émacié de mon père, figure amniotique que j'abhorre et qui me donne la nausée. Son rire hypocrite résonne dans le caveau de ma conscience, la glue de son toucher visqueux me colle à la peau, le parfum putride de sa lâcheté m'empêche de respirer. Les souvenirs défilent. Ma première larme, mon premier remord, l'odeur pestilentielle de mon dernier mensonge... Mon prédateur connaît sa proie. Est ce le jugement dernier ? La consistance de mon âme grise comme dernier lambeau de couleur ? L'ombre de mon tortionnaire m'enveloppe comme un cocon fuligineux. Je cesse insidieusement de résister, abandonnant mon corps à ce viol psychologique, attendant le coup fatal, l'éclair de lumière verte qui signera la fin du calvaire. Un hurlement me parvient de très loin, ultime tentative d'exister réprimée par la fatalité. Peut être est ce le mien. Je sombre lentement dans un coma salvateur, sommeil anesthésiant qui occulte la mort imminente, cette sensation insupportable de ne plus être seule dans mon esprit.

Ce visage flou et abstrait... Je le connais sans le reconnaître.
Ce visage...
Ces yeux gris comme l'acier...
Je sombre comme une épave dans les abysses de ce regard qui me vrille corps et âme, lame tranchante et acérée délestée de toute humanité. Exceptée cette étrange étincelle que je caresse une dernière fois, cette lueur si familière, rassurante, embaumée d'amour et de promesses éternelles.

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪
Un spasme m'extirpe de cette torpeur indicible, de ce cauchemar si réel qui tourbillonne devant mes yeux brouillés de larmes. La salle du futur se dessine progressivement tel un kaléidoscope de formes et de couleurs indistinctes. Mon corps tremble comme une pile électrique, mécanisme d'auto défense qui me rappelle que je suis encore en vie, littéralement ancrée dans l'univers présent. Dans cette réalité subjective rythmée par les rouages du temps. J'inhale une grande bouffée d'air frais tout en brassant l'atmosphère comme un oiseau qui vérifie l'état de ses ailes. Peu à peu les battements de mon coeur se font moins saccadés. Je prends conscience de toutes ces paires d'yeux qui me scrutent à la lueur des chandelles, déconcertées par la violence et la soudaineté de cette nouvelle transe prémonitoire. Je tente de me relever, titube comme une équilibriste, puis m'effondre dans les bras d'un spectateur inopportun. « Mademoiselle Blackstone, vous vous sentez bien ? » Sa voix résonne comme une litanie crispante et je me dégage vivement de son étreinte, rabrouant sa sollicitude d'un regard ulcéré. Je veux qu'ils me laissent tranquille, qu'ils cessent de m'observer comme une bête de cirque, une vulgaire attraction créée pour alimenter leur voyeurisme latent. Une seule pensée m'obsède : quitter cet endroit qui m'oppresse,  vaste dédale peuplé de vautours prêts à déchiqueter le moindre lambeau de ma vie privée. Je sais que ma réaction est illégitime, qu'il s'agit d'une violence plus subtile et mille fois plus destructrice qui ne leur est pas destinée. Ma poitrine se soulève à chaque nausée comme si j'allais vomir toute cette rage qui me tord les tripes et annihile tout raisonnement rationnel. J'ai besoin de défouler mes nerfs marqués au fer rouge, l'ultime nécessité de trouver un bouc émissaire pour absorber l'encre de mon angoisse comme un buvard. C'est viscéral, primitif, mécanique.

Ces yeux gris me poursuivent jusque dans les toilettes où je me réfugie, tornade aveugle, typhon dévastateur qui tournoie inlassablement sur lui même. Ils transcendent mon âme de part en part, à la fois cruellement inhumains et terriblement doux. Pour la première de ma vie j'ai été frappée, souillée, violée par une vision qui me concerne directement. J'ai vu l'horreur délestée de son masque, sans fard ni artifice ostentatoire. Je l'ai vue comme un diamant à l'état brut, je l'ai sentie s'infiltrer jusque dans ma chair pour s'emparer de ma conscience et de ma volonté. Je l'ai contemplée tandis qu'elle me ravissait mon dernier sursaut d'espoir, froide et absoute de ses péchés par une sordide indifférence. J'ai regardé la mort en face, mon propre trépas orchestré par ces yeux, ces deux lacs brillants de perfection que j'aime de tout mon coeur. Que j'aimerai de tout mon coeur le jour où je les rencontrerai. C'est signé, inévitable, comme une condamnation irrévocable. Ils m'obsèdent déjà, ainsi qu'une ombre fatale transfigurée en inéluctable psychose. Je sens d'instinct que je lui ferais don de ma confiance et qu'il la trahira.



Dernière édition par Moïra Blackstone le Lun 18 Nov - 2:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Lun 11 Nov - 11:24

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Je ne connais pas Olga mais elle est belle I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 2426
AVATAR : max irons.
CRÉDITS : voir avatar.
BAGUETTE : bois de tremble, 29 centimètres et demi, impregnée d'un ventricule de dragon. Souple.

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Lun 11 Nov - 11:38

Oh toi, j'aime tellement ta plume, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce personnage ! I love you
Et Olga est un super choix, elle revient de plus en plus, ça fait plaisir
Bienvenue !





Feel the vibe, feel the terror, feel the pain It's driving me insane. I can't fake For god sakes, why am I Driving in the wrong lane? Trouble is my middle name, But in the end I'm not too bad. Can someone tell me if it's wrong to be so mad about You?
- PRÉSENCE REDUITE JUSQU'AU 18/01 (EXAMENS) -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


SORTS JETÉS : 816
AVATAR : ash stymest.
CRÉDITS : glass skin (avatar).
BAGUETTE : composée de bois d'if et contenant un crin de sombral dans son coeur, mesure vingt-cinq centimètres.

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Lun 11 Nov - 21:10

bienvenue ici et bonne chance pour ta fiche



    + was a long and dark december, from the rooftops i remember. there was snow, white snow. clearly i remember, from the windows they were watching. you'd better lie low.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Lun 11 Nov - 22:48

même que dans james bond, elle s'appelle camille    
bienvenuuuuuuuue sur olaw.  
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 1070
AVATAR : aaron johnson
CRÉDITS : bigbadwolf
BAGUETTE : elle est faite en bois de chêne rouge, contient un crin de sombral et mesure vingt-sept centimètres. souple et droite.

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Lun 11 Nov - 23:32

scorp'

bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Mar 12 Nov - 3:16

olgaaaaaaaaaaa excellent choix, j'approuve What a Face
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Mar 12 Nov - 7:00

Welcome Moira
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Mar 12 Nov - 7:33

Bienvenue Olga est un super choix  
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Mar 12 Nov - 8:56

Merci à tous, j'essaye de terminer ma fiche demain ou après demain I love you Au plaisir de vous lire très vite (aa)
p.s : C'est quoi cette fascination pour les ours et les lamas au fait ? (cf : les smileys xd)
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 41
AVATAR : Tim Borrmann.
CRÉDITS : @sugar slaughter.

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Mar 12 Nov - 9:55

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Mer 13 Nov - 8:53

Merci  
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Ven 15 Nov - 8:41

Tête d'oeuf   
Accessoirement connasse de classe internationale Arrow 
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Ven 15 Nov - 9:29

Mouahahahahaha quel accueil charmant... Je reconnais tout de suite ce charisme teinté d'une note subtile de galanterie. Au plaisir de te lire Pétasse.  
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Ven 15 Nov - 9:50

Je te fais la danse du string  
Celle de la patte folle  
Et même celle du sourcil  

C'est cadeau !
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Ven 15 Nov - 10:44

Ich hoan dich gear (Tu vois que j'ai rien contre les alsaciens What a Face )
Au plaisir de te lire, il nous faudra un lien qui déchire !
Revenir en haut Aller en bas


avatar


SORTS JETÉS : 2426
AVATAR : max irons.
CRÉDITS : voir avatar.
BAGUETTE : bois de tremble, 29 centimètres et demi, impregnée d'un ventricule de dragon. Souple.

MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   Mar 19 Nov - 10:06

Bonsoir,
Le délais pour faire ta fiche est dépassé, est-ce que tu en as besoin d'un autre ? I love you En attendant je déplace ta fiche dans les fiches en danger.
Si nous n'avons pas rapidement une réponse ta fiche sera déplacée et ton compte supprimé.

(sinon pour les lama et les ours c'est une longue histoire )





Feel the vibe, feel the terror, feel the pain It's driving me insane. I can't fake For god sakes, why am I Driving in the wrong lane? Trouble is my middle name, But in the end I'm not too bad. Can someone tell me if it's wrong to be so mad about You?
- PRÉSENCE REDUITE JUSQU'AU 18/01 (EXAMENS) -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre   

Revenir en haut Aller en bas
 

MOÏRA ◈ Haïr donne une raison de vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La haine donne une raison de vivre [Jessy]
» Rhapsody ☥ « La haine donne une raison de vivre. »
» Sonoda Sora ♦ Élever la voix ne donne pas raison.
» Tu as été, tu es, tu seras ma raison de vivre (invités)
» Débat: Et si Marx avait raison?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF LOVE AND WAR. :: LES REGISTRES DU MINISTÈRE :: BUREAU DES ADMISSIONS :: présentations refusées-